PORTRAITS DE VOYAGEURS : RÉMI - CAPITAINE RÉMI

PORTRAITS DE VOYAGEURS : RÉMI - CAPITAINE RÉMI

- Une petite anecdote à nous raconter ?

Comment ne pas parler de ma Traversée de l’Atlantique en voilier ? Je ne connaissais rien du monde de la mer, et pourtant, j’ai rejoint un équipage composé de 3 autres personnes pour faire une TransAtlantique de la Martinique à La Rochelle. Plus d’un mois de voyage, encerclé par les eaux, à vivre sur un bateau de 10 mètres de long. Long, c’est aussi le sentiment qui revient constamment. Plus de 30 jours, coupé du monde, ce n’est pas forcément évident.

Les 2 premiers jours ont été horribles, et en disant ça, je pèse mes mots. Un mal de mer qui ne me laissait guère le choix dans mes activités : vomir et rester allongé à attendre que cela passe…

Heureusement, mon corps a fini par s’habituer au ballottement du voilier. Mes compagnons de bord sont d’une gentillesse extrême et qui plus est, le courant passe super bien. Tous les jours, j’apprends de nouvelles choses sur la navigation, j’assiste aux manœuvres. Comme je le disais, les journées sont longues et on s’occupe comme on peut. Au programme, beaucoup de lecture, de la pêche et de la cuisine. On refait le monde devant les couchers de soleil. Que c’est bon d’avoir du temps pour soi.

Et puis, on a aussi le droit à quelques surprises comme ce matin nuageux, où d’étranges créatures se sont mises à nous suivre : des dauphins ! Pendant des heures, ils ont joué avec la proue du bateau… Indescriptible !

Je peux à présent le dire, j’ai traversé l’Atlantique en voilier, à la seule force du vent. C’est quand même dingue quand on y pense. Du vent et une voile et on peut traverser un océan sur plus de 7000 km. Ce voyage m’a permis d’apprécier les distances et de réfléchir sur mon impact écologique. Prendre un avion n’a vraiment plus aucun charme à mes yeux.

Ce voyage m’a changé. Merci aux trois autres équipiers Daniel, Guillaume et Henri.

 

  

- Si tu devais t’installer dans une ville demain ? Pourquoi ?

Paris ! Cette ville est incroyable et comme j’ai l’habitude de le dire, on peut TOUT y faire. Il existe des communautés de quasiment tous les pays du monde et les activités ne manquent jamais. C’est à Paris que j’ai découvert la Colombie, en prenant des cours de Salsa et en rencontrant des expatriés colombiens qui m’ont donné le gout de leur pays.

Une autre ville dans laquelle je pourrais vivre c’est Valparaiso au Chili. Cette ville respire l’art, c’est un vrai bonheur. Chaque ruelle cache son lot de surprises, il n’y a pas une seule maison qui ne soit pas peinte. On sent que la ville appartient au peuple, et une énergie débordante s’en dégage. Sans parler de la vue sur l’océan..

 

- Une musique et un livre qui t’accompagnent souvent en voyage ?

Je n’ai pas de livre fétiche, mais le dernier qui m’a marqué c’est «  L’alchimiste » de Paulo Coelho. Ce roman est une ode au voyage. L’histoire est envoutante et j’avoue qu’à sa lecture, je rêve d’ailleurs. Ce livre n’a fait que confirmer l’idée que j’ai de la vie : il faut vivre ses rêves !

Pour la musique, je dirais l’album « Discovery » de Daft Punk, un classique.

 

 

- Jusqu’à quel âge te vois-tu voyager ?

Que je sois seul, en couple ou en famille, je souhaite voyager toute ma vie. Il y a tellement de choses à voir et de choses à vivre. J’ai une soif insatiable de connaitre le monde qui m’entoure. Finir mes jours en restant à un seul endroit ne me fait pas rêver.

L’idée est d’alterner une vie sédentaire et une vie de nomade. Ça fait un an et demi que je suis sur les routes, et je ressens à présent le besoin de m’établir quelque part. Le temps de faire renaitre l’envie de voyage ! Un voyage commence par un rêve.

   

- Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans l’aventure du blogging ?

En lançant Capitaine Rémi, je voulais montrer qu’il était possible de réaliser ses rêves. Je me lance des défis aux quatre coins du monde et j’essaye de les réaliser. Par exemple, j’ai traversé l’Atlantique en voilier alors que je ne connaissais rien au monde de la mer, rejoint Bruxelles depuis Paris sur un Vélib (vélo de ville), appris une chorégraphie de salsa colombienne et l’ai joué sur scène.

Ces défis permettent de me surpasser et le blog permet de dire :  je l’ai fait, pourquoi pas vous ?

 

 

- Qu’est-ce qui t’a poussé à faire des vidéos de voyage ?

Mon rêve depuis toujours : avoir ma propre émission de voyage. Se lancer sur Youtube ne demande aucun moyen. Cela permet d’expérimenter plein de choses différentes et d’apprendre le métier. Ça fait un an que je fais des vidéos de voyage, et la qualité ne fait que grandir. Avec ma websérie « Ma Traversée de l’Atlantique », je pense avoir trouvé un style qui me correspond.

 

- Un petit conseil pour nos trotteurs ?

VAS-Y FONCE ! Fais en sorte de réaliser tes rêves, quels qu’ils soient. Voyager n’est pas réservé à une élite. Si tu veux vraiment voyager, organise-toi pour que ça arrive ;)

  

- Le mot de la fin ?

Tout est possible, absolument tout, il suffit d’oser !

  

INFOS PRATIQUES :

Capitaine Rémi

Site

Facebook

Twitter

Instagram

Youtube

Laisser un commentaire

* Nom:
* E-mail: (Non publié)
   Site web: (Site url avec http://)
* Texte:
Saisir le Code

Newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter

icon

PayPal

icon

Paiement sécurisé

Sur toutes les commandes

icon

Livraison colissimo

À domicile 

icon

Support

7/7j